Les dernières critiques

 

Aterrados - 2017Affiche 10

Alors qu’il vient de rentrer chez lui, Juan est interpellé par sa femme. Celle-ci, effrayée, lui dit qu’elle entend des voix lui annonçant sa mort. La nuit suivante, elle est tuée par une mystérieuse entité. Juan est arrêté, mais rapidement, un groupe de spécialistes du paranormal va se former pour démontrer l’innocence de Juan, mais aussi prouver que tout le quartier est la scène de phénomènes inexpliqués.


The Silence- 2019Mv5bmmzlogzkmjmtzdc4ny00ztq1lwfmytqtothly2jjyjg1ngqyxkeyxkfqcgdeqxvyndg4njy5otq v1 sy1000 cr0 0 675 1000 al

Quelque part aux États-Unis, des spéléologues découvrent une caverne qui semble avoir été scellée pendant des milliers, voire des millions d'année. Mais lorsqu'ils en ouvrent l'accès, ils libèrent de terrifiantes créatures : les Vesps.

Sortes de chauve-souris imposantes, celles-ci sont aveugles mais se repèrent très bien grâce au son. Et elles ont soif de sang. Alors qu'elles envahissent le pays, Ally, une jeune fille sourde, et sa famille vont tenter de survivre à ces créatures.


La Baby-sitter - 2017Mv5bmty0mduwnzg5ov5bml5banbnxkftztgwnty4nju3mzi v1 sy1000 cr0 0 674 1000 al

Cole, 12 ans, est la cible de moqueries en classe. Effrayé d'un rien et un peu bizarre, il est le seul enfant de son âge à encore avoir besoin d'une baby-sitter en l'absence de ses parents. Heureusement, la baby-sitter en question, Bee, est ultra-cool. Avec elle, Cole s'éclate. La jeune femme est belle, fun et il règne entre eux une profonde complicité.

Mais un soir, alors qu'il veut voir ce que fait Bee après qu'il soit allé se coucher, Cole la voit assassiner quelqu'un en compagnie de quatre amis. Et quand il comprend qu'il est la prochaine cible, il va devoir tout faire pour survivre à sa baby-sitter.

Notre film du mois 

Tous les mois, on vous propose de (re)découvrir un film que nous avons aimé. Ce mois-ci, c'est...

 

 The House of the Devil 

En avril 2009, The House of the Devil était diffusé pour la première fois dans le cadre du Tribeca film festival. Une œuvre qui a permis au public de découvrir le réalisateur Ti West. Depuis, il a participé à plusieurs films reconnus comme les anthologies V/H/S et The ABCs of Death. Le dixième anniversaire de son premier succès nous donne l'occasion de nous replonger dans le travail du cinéaste.

Mv5bmtaxmdaxodg5odreqtjeqwpwz15bbwu3mdi5odyxodi v1 sy1000 cr0 0 674 1000 al

 

Difficile, quand on est étudiant, de s’offrir le logement de ses rêves.  Pourtant, Samantha est à deux doigts d’y arriver. Elle doit, dans quelques jours, s’acquitter de 300 dollars, et elle deviendra la locataire des lieux. Déterminée, Sam se met à chercher des petits boulots. Elle tombe sur une annonce de baby-sitting et passe un coup de fil. D’abord infructueux, le contact est finalement renoué pour une mission le soir même. Mais dès qu’elle arrivera dans la maison, le programme changera. Et petit à petit, Sam comprendra qu’elle aurait mieux fait de ne pas répondre à cette annonce.

Mv5bmtawndeyotc0mdbeqtjeqwpwz15bbwu3mdg5nta2odi v1 sy1000 cr0 0 1504 1000 al

 


Trois bonnes raison de le voir


L'ambiance

Dans The House of the Devil, Ti West a su miser sur l'un des ses principaux talents : l'ambiance. Si certains l'estiment lent, le film est surtout patient. Il construit petit à petit une atmosphère particulièrement anxiogène, par petites touches, le tout culminant lors d'une finale riche en action. C'est très réussi. 

L'amour des années 80

Si vous aimez les films datant de cette décennie, The House of The Devil est clairement fait pour vous. Se déroulant à l'époque, l'oeuvre a très bien su retranscrire l'ambiance des eighties. Que ce soit par les décors, les objets, la bande son ou le grain de l'image, tout transpire les années 80. 

Les débuts de Ti West

Il ne s'agit pas du premier long-métrage du cinéaste, mais c'est bel et bien celui qui l'a fait connaître. Depuis, il nous a régalé dans plusieurs oeuvres, notamment The Innkeepers. Si vous appréciez son travail, The House of the Devil vous plaira. C'est pour l'heure l'oeuvre la plus maîtrisée du réalisateur. 

 

Retrouvez notre critique complète en cliquant ici

Mv5bmjeymju5ndqwnl5bml5banbnxkftztcwntk1mdy4mg v1 sx1500 cr0 0 1500 999 al